WE ARE YOUNG, Cat Clarke, la voix des adolescents

WE ARE YOUNG
Cat Clarke
Aux éditions Robert Laffont, Collection R
2019 (VO : 2018)
Traduit de l’anglais par Fabienne Vidallet

Nombre de pages : 339 / Temps de lecture : une semaine

Résumé

TROIS personnes sont MORTES et personne ne se demande POURQUOI

Mais j’ai BESOIN de RÉPONSES

Je dois DÉCOUVRIR ce qui s’est RÉELLEMENT passé CETTE NUIT-LÀ.

Ce livre m’a fait pleurer. Peut-être parce qu’il a résonné avec mon expérience personnelle et mon vécu, mais peu importe, il a remué des trucs en moi et pour ça, je l’ai apprécié.

Bien que ce ne soit que le premier roman que je lise d’elle, je pense que Cat Clarke est une bonne auteure. Elle écrit principalement du Young Adult, sur des thèmes fort comme l’homosexualité et le suicide, le quotidien des adolescents qui, par exemple dans WE ARE YOUNG, essaient de le faire apparaître au grand jour et de détourner les idées toutes faites qu’ont les adultes des ados.

Dans ce livre, on fait face (dès le début) à l’intrigue principale de l’histoire : un accident de voiture, avec en son bord, des adolescents. On parle alors de drogue, d’alcool, de prise de risque sans mesure des conséquences et on rabâche une jeunesse insouciante et inconsciente. Cependant… et s’il en était finalement tout autrement ? Evan et son père journaliste vont tenter de découvrir ce qui s’est réellement passé, jusqu’à plonger dans la vie des victimes… Tout en essayant de régler les problèmes au sein de leur famille.

Ce livre m’a conquis par ses personnages. Ils sont terriblement attachants ! Je ne peux malheureusement pas trop en parler, mais je peux tout de même dire que j’ai adoré le père d’Evan, et ce dès le début. L’évolution de leur relation est sublime et m’a réellement émue. Je ressentais la peine des personnage, le chagrin des proches face aux victimes, mais aussi leur espoir de survivre à ces pertes.

Dans le scénario, je ne m’attendais pas du tout à découvrir cette vérité. Je me demande d’ailleurs pourquoi, car quelques indications du livre (par exemple, les quelques pages après la fin de l’histoire) auraient pu me mettre sur la voie. Mais je suis resté dans le flou et Evan a compris avant moi ce qui leur étaient arrivés…

À l’arrêt de bus, je cherche sur Google quelles sont les étapes du deuil. Apparemment, la dernière est l’acceptation.

Quelle putain de blague.

p. 260

WE ARE YOUNG, ça parle de guitare et de concerts, ça parle d’amitié et d’amour, ça parle d’homosexualité, des liens qui unissent une famille et de ceux qui la désunissent, ça parle de l’Adolescence avec un grand A, ça parle d’espoir, de confiance, de communication, qui est la base de tout, ça parle du regard que les adultes peuvent porter sur les adolescents, et inversement, ça parle de manipulation. WE ARE YOUNG ça parle de mariage, de lasagnes et de muffins plats, de sac de couchage, de livres et de lecture à voix haute, ça parle de voiture et de plaque d’immatriculation, de boutique de musique, d’orage et de course d’endurance. WE ARE YOUNG, ça parle d’adolescents qui font face à la mort de leur proches et qui tentent de comprendre pour accepter et s’en sortir.

Mais tous ne sont pas forcément prêts à faire face à la vérité…

Vous l’avez lu ?? Qu’en avez-vous pensé ? Si non, vous fait-il envie ? Dites-moi tout ! ♥

Ma note : 14.5/20

Je vous fais suivre des chroniques que j’ai trouvées intéressantes : Merveilles Livresques, Rêveuse Éveillée, Blogbookeuse et de Muffins and Books.

Feu en vous,

Souffleuse de mots

Publicités

4 réflexions au sujet de « WE ARE YOUNG, Cat Clarke, la voix des adolescents »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s